« d’or au chef d’azur denché »

Seigneur de Châteauneuf 1561

Seigneur de Peillon 1602

Famille de La Turbie, connue à Nice au commencement du XIVème siècle. Jean était notaire à Nice en 1365 ; Pierre-André dans le courant du XVème siècle fut receveur des péages et bailli de La Turbie. Isoard prit du service en Espagne et eut deux fils Louis, jurisconsulte, et André (+1545),qui fut premier consul en 1532. Ce dernier avait épousé Louise de Berre, et un de ses fils Claude, fut auditeur-maître de la chambre des comptes de Piémont. En 1561, la famille snccèda aux Grimaldi dans une portion de Châteauneuf.

Honoré fut premier consul en 1573; Jean le fut en 1581 et en 1592, il était en outre poête de quelque mérite. Pierre-Antoine acheta des Isnardi une portion du fief de Peillon dont il fut investi le 11 mars 16o2. Il fit donation de ce fief à son neveu Marc-Antoine, mais celui-ci n’ayant pas eu de descendants, le fief passa à Jean-André, frère de Marc-Antoine. Celui-ci acheta, le 16 novembre 1636, une portion du fief de Châteauneuf.

Le fief de Peillon passa à Pierre-Marc-Antoine, dont l’unique fille, Thérèse-Catherine, le porta à la maison Peyrani. Le fief de Châteauneuf par contre fut laissé en héritage à Paul Gaëtan (°1678) docteur en droit, premier consul de Nice en 1714, intendant-général en Sardaigne (1720). Paul-Gaëtan avait épousé en 1702 Lucrèce Marchesan de Châteauneuf, dernière descendante de cette illustre maison et en eut pour fils, Antoine-Maurice, capitaine de la marine Sarde, et Joseph Dominique (+1765). Ce dernier, docteur en droit, fut premier consul à Nice en 1735 et 1742, juge au tribunal royal de Sardaigne et membre du Sénat de piémont (1754). Avec sa fille unique, Constance-Marie-Charlotte, épouse d’Ignace Torrini de Châteauneuf, s’éteignit cette famille.

(+) Famille éteinte

Publicités