« Coupé : dans le premier d’argent à trois rameaux de châtaignier fruités de trois marrons au naturel, mal ordonnés, les rameaux posés en fasce ; dans le second d’or au porc-épic au naturel ».

Devise : « In pungendo tenitas

Baron des Ferres

Seigneur de Castelnuovo

Noble des barons des Ferres et des seigneurs de Castelnuovo

Ancienne famille de Sospel, connue dès le milieu du XIV° siècle. Elle s’enorgueillit de divers membres illustres :

Dominique, second consul de Sospel en 1361 ;

Ludovic, notaire, second consul lui aussi en 1413 ;

Jacques, premier consul en 1441 ;

Antoine, notaire, trois fois (1483, 1496 et i5io) élevé au consulat ;

Lucas, jurisconsulte ; Ludovic, premier consul de Sospel en 1481 et 1485 ;

Pierre, professeur de droit (149o) ;

– les frères Hilarion et Théophile, doctes et vertueux moines bénédictins ;

Antoine, premier consul en 1530 :

Jean, colonel des milices sospelloises et premier consul en 1579 et 1585 ;

Pierre, avocat, premier consul en 1563 ;

Jean-François, docteur ès-lois (156o) et premier consul en 1567 et 1575 ;

Antoine (+1599) premier consul en 1587 ;

Jacques, capitaine des milices sospelloises et premier consul en 1592 ;

César, colonel des milices sospelloises, trois fois (1620, 1634. et 1655) élevé au consulat

Alexandre (n. 1596) chanoine et prieur de l’église paroissiale de Peille (1620) ;

André, avocat, premier consul en 1645 ;

Etienne, avocat, premier consul en 1648 et 1656 ;

Gabriel (n. 1625) prévôt de l’église paroissiale de Saorge, mort « avec le renom d’un homme de profond savoir et de grande intégrité » ;

Jean-Baptiste, Commandeur des SS. Maurice et Lazare, premier consul en 1652 et père de :

– Victoire Ricci (+1737) « modèle des plus nobles vertus de son sexe et femme de lettres de quelque mérite ;

Antoine-François (n.1615) étudia à Valence et à Lyon où il prit son doctorat en droit et en théo­logie, fut chanoine de l’ordre de Saint-Rufus et vicaire général de cet ordre, homme «… très savant dans les canons, les belles lettres et les rites ecclésias­tiques, dans l’art oratoire et dans les disciplines scolaires;

Ludovic, chanoine consulteur du Saint-Office.

Jean Ricci (+ 1687) épousa Louise Capello et en eut un fils :

Paul (+ 1691) qui épousa Marie Bergondi. De ce mariage sont nés :

Jean-Baptiste (n. 1678, +1716) Chevalier des SS. M. et L., lieutenant au régiment La Marine, auteur de plusieurs oeuvres et,

Pierre qui , « pour avoir employé beaucoup d’années à lire et à écrire, devint très versé dans les choses de la littérature ». Pierre Ricci reçut donation d’André Vachieri d’une portion du fief de Chàteauneuf (1711) portion dont son fils,

Joseph-François, avocat des pauvres, obtint l’inves­titure régulière, le 6 décembre 1736. Joseph-François, docteur en droit, fut avocat des pauvres, puis sénateur au sénat royal de Nice, premier consul de Nice en 1741 et acquit une moitié du fief de les Ferres dont il fut investi avec le titre de baron, le 20 février 1756. Son fils, le baron

Pierre-Marie, épousa Marianne-Radegonde De Gregori, des comtes des Marcorengo. De ce mariage descendit le baron

Joseph-Marie qui épousa Eugénie Brignone des comtes de Costigliole dont le baron Félicien Ricci(4)

qui épousa Gabrielle BERAUDO des Comtes de PRALORMO, père des principaux représentants actuels(1912) de cette famille qui sont : le baron

Charles, conseiller provincial de Turin et le noble

Robert, docteur en droit, substitut procureur général hono­raire de la Cour de Cassation, Officier dela Couronne Italienne et Chevalier. des SS. M. et L.

Etat personnel actuel(1912) : Charles-Joseph Ricci, baron des Ferres et seigneur de Castelnuovo


Publicités