ROSSI

 

« d’azur au lion d’or lampassé de gueules et couronné à l’antique adextré par une étoile d’or »

Comte de Peillon,

Seigneur de Castelnuovo

Ancienne famille connue depuis le XIVème siècle. Les deux frères Barthélemy l’aîné et Barthélemy le cadet (fils d’Antoine Rossi) furent investis le 3 mars 1592 d’une partie du fief de Castelnuovo qu’ils avaient acquis de la famille Masin. Barthélemy le cadet, de son mariage avec Bartho­lomée Peyre n’eut pas de descendance. Barthélemy l’aîné se maria deux fois de son premier mariage (1561) avec Devote Milonis, naquirent Jean, Honoré et Jules ; du second mariage avec Antonia Peyre naquirent Antoine et Etienne. Jean, docteur endroit (1609), fut moine de Saint-Pons ; Honoré, frère capucin ; Jules épousa Jeannette Cotto et en eut seulement une fille, Françoise, mariée (1637) à l’avocat Jean-François De Orestis; Etienne mourut célibataire; Antoine épousa (1610) Françoise, fille de Jean-Jacques Masin et c’est de lui que descen­dirent, entr’autres, Gaspard, qui fut premier consul de Nice en 1651, et Mar­guerite, mariée à François Rocchioni.Dans la première moitié du XVIII » » siècle, Just Rossi épousa Camille Tonduti de l’Escarène et leur fils Antoine (+1785) hérita de Joseph Tonduti, frère de Camille, une portion du fief de Peillon dont le susdit Antoine obtint d’être investi avec le titre de comte, le 9 mai 1778. Son fils, le comte Jean­-Baptiste épousa Elisabeth Ribotti, des comtes de Valdeblore (n. 1771).De ce mariage naquirent trois fils : Gaëtan, Antoine (+1844) et Laurent +1852). Laurent mourut célibataire. Gaëtan eut seulement une fille Fortunée (+1885) qui épousa le comte Clément Alziary de Malausséna. Antoine eut lui aussi une fille unique Elisabeth (+1904) qui fut la dernière représente de cette noble famille et qui se maria au comte Auguste Avet.

Famille éteinte.

Publicités